BRIGITTE + ALMERIA (BOISSEUIL) – COMPLET

BRIGITTE

Avec « Et vous, tu m’aimes ? », sorti en 2011, Brigitte a reçu un oui franc et massif du public : double disque de platine et une victoire de la musique. Après ce succès fulgurant, Brigitte a confirmé son statut d’artiste majeure de la scène française avec le second opus, « A bouche que veux-tu ».
Sur scène, le duo envoute, séduit et crée l’évènement à chacun de ses passages. Le résultat ? Des tournées de plus de 200 concerts à travers la France et dans le monde.
On a hâte, hâte de les retrouver et ça tombe bien : l’odyssée du duo se poursuit sous les meilleurs auspices : Brigitte revient avec un nouvel album, enregistré à Los Angeles et nous dévoile un premier extrait « Palladium » le 1er septembre.
Brigitte s’invente, se réinvente sans cesse et aime à nous surprendre, femme plurielle aux multiples facettes. Difficile de résister à son charme…

 

ALMERIA

Almeria : un nom qui sonne comme un murmure, pour dégoupiller les cris. Chargés de toutes leurs influences, électro, rock, pop, Zabeth et Manu font du duo un miroir musical, où chacun donne le meilleur à voir – et à entendre – pour tracer un chemin entre leurs deux mondes et accoucher d’un projet neuf.

Les broderies, les dentelles : très peu pour eux. Almeria n’est pas couturière. Ce qui les fait vibrer, c’est la mécanique de précision. Poncer, ciseler, émailler pour offrir une pièce épurée, qui viendra épouser ses sœurs dans une machine parfaite. Jonglant entre claviers et guitares, les deux compères offrent un son riche et précis, entremêlant leurs voix au rythme des beats marqués.

L’électro vient offrir sa clarté rythmique et sa poésie industrielle à un héritage rock maîtrisé. Sur le fil du rasoir, la musique d’Almeria est un minimalisme radieux, un mélange de joie et de spleen.

Sur scène également, le duo propose un show complexe mais toujours léger, synthèse d’une musique élégante et d’une énergie généreuse.

Leur performance donne quartier libre aux mouvements chaloupés et sautillants : c’est bien joli l’intensité des émotions, encore faut-il continuer à danser. Alors, dis, tu viens bientôt les voir ?